C’est un projet un peu fou, un peu flou, initié par Paul McCartney: que les Beatles composent 14 chansons devant les caméras de Michael Lindsay-Hogg et qu’ils les présentent un mois plus tard dans un grand show TV. Le 2 janvier 1969, les Fab Four se retrouvent dans les Twickenham Film Studios. De ces sessions sortiront en mai 1970 un documentaire et un 33 tours, le dernier des Beatles, intitulés Let It Be. Quelque 60 heures d’images et 150 heures de son ont été enregistrées au cours de ce mois de janvier. De cette masse de pellicule et de bandes magnétiques dormant depuis un demi-siècle, Peter Jackson a extrait la matière des trois épisodes de The Beatles: Get Back.