Pour fêter ses dix ans, l'Espace culturel Assens organise une deuxième manifestation de sculpture en plein air.?En 2003, une première édition avait attiré plus de 30000 visiteurs dans ce village du Gros-de-Vaud et le long de la rivière Le Talent. Cette année, une quarantaine d'artistes venus de toutes les régions de Suisse, choisis par un jury, traitent librement le thème des sens, en commençant par la vue, mais en évoquant aussi l'ouïe, le goût, le toucher et l'odorat.

La promenade autour d'Assens et jusqu'à Malapalud est balisée par des œuvres qui s'immiscent avec une relative discrétion dans le paysage, et avec plus ou moins de bonheur. Parmi les plus intrusives, les crocodiles installés par Floriane Tissières, bouées de plastique qui suffisent à dépayser le visiteur. Ou la signalisation décalée prévue par Exa Concept (Vincent Du Bois & Xavier Sprungli), des écriteaux reliés entre eux qui finissent par ne plus s'adresser qu'à eux-mêmes.

Dans le registre de la finesse, on remarquera, proche de l'Espace, le mobile évanescent créé par Maja Andrey, le reflet fictif d'une vraie fontaine de village par Pascal Lampert ou le découpage de l'espace, à l'aide d'un simple ruban de miroir à hauteur d'arbre, auquel opère Finou du Pasquier. Certains travaux se veulent engagés, le Champ miné mis au point par Sonia Gutierrez ou encore la vision d'un enfant tueur embusqué, par Silvana Solivella. Les meilleures parmi ces sculptures, ou installations, appartiennent à des artistes tels que Jo Fontaine, qui ajoute quelques galets à ceux qui garnissent le lit de la rivière, ou Laurent Possa, qui a apporté avec lui rien moins qu'une citerne à mazout, ajourée, travaillée avec tant de soin, les chutes se voyant dispersées alentour, que la citerne massive se voit métamorphosée en berceau de l'amour que se portèrent Paul et Virginie, sur fond de nature vierge.

Mentionnons encore les chaises dotées de citations, qui, légèrement surdimensionnées, invitent moins au repos qu'à un simple arrêt couplé avec une méditation sur la rêverie et la contemplation; il s'agit d'un hommage de Maboart, alias Claudio Magoni & Ursula Bohren Magoni, à Jean-Jacques Rousseau: «Je marchais distrait et rêvant sans regarder autour de moi...» Par rapport à l'édition de 2003, Les sens en tous sens, dont il faudrait encore citer divers éléments qui en émaillent le parcours, dénote une approche plus subtile de l'environnement à disposition, entre ludisme et poésie, humour et illustration inspirée du métier de sculpteur.

Et aussi...

Par ailleurs, les locaux de l'Espace culturel accueilleront trois expositions successives durant l'été. Les gravures et dessins, les verres acryliques et les plaques métalliques de Catherine Bolle ouvrent les feux. Regard rétrospectif de l'artiste vaudoise sur son atelier et sur les travaux en cours, carte géographique permettant de voyager dans un monde de lignes mouvantes et de taches imprévisibles.

Espace culturel Assens (rte du Moulin 9, Assens, tél. 021/881 16 77). Jusqu'au 20 septembre pour l'exposition en plein air. Me-di 10-12h et 14-18h pour l'exposition intra-muros de Catherine Bolle (jusqu'au 29 juin).