ABSTRACTION

Beaux-arts. Jo Meynent, enfer et paradis

Le peintre et photographe expose à Genève un large choix de pièces.

Les travaux si diversifiés, et néanmoins typés, de Jo Meynent font penser tantôt à un peintre tel qu'Asger Jorn, tantôt à tel artiste expressionniste ou à un tenant de l'Outsider Art. Aux côtés d'une série de photographies, les toiles forment une galerie surprenante, où alternent diverses périodes, divers styles, diverses formes. Le point commun est une tendance à l'abstraction, avec des motifs hachés, anguleux, des superpositions et des empâtements, l'apparition, çà et là, de silhouettes ou de visages.

Attiré par le versant mystérieux, magique, du réel, l'artiste évoque une Hallucination, suggère une scène énigmatique, où un personnage aux longues jambes de sauterelle traverse, ou enjambe, une forêt, de nuit, où d'autres figures, blanches comme neige, partent à grands pas vers un ciel inconnu. Le plus souvent, hormis des visions de masques grimaçants, mélancoliques ou joyeux, ou l'image d'un éléphant brossé sur une toile de jute, la forme prend le dessus sur le message: l'important reste cette sorte de schéma à la fois rigide et gauche, déconcertant et aguichant, cette grille mal tricotée qui naît spontanément sous le pinceau du peintre.

Univers intérieurs

Les titres renvoient à des émotions, tel L'effroi, des moments de l'enfance ou du rêve, Le clown, Le rêve de l'homme-chat, donnent un nom aux univers intérieurs, Cathédrale, Bateau-fantôme, Paradis des animaux ou simple Carré vert.

Les photographies, aux couleurs vives et contrastées, ont été choisies pour répondre, sur le plan visuel, aux toiles. Détails grossis de modules de verre habités de bulles, de tranches de tronc d'arbre traversées de failles, d'agencements de couvertures reproduisant les plissements de dunes de sable. Moins ludiques que les peintures, ces photographies, «abstraites» et pourtant ancrées dans la réalité, témoignent indirectement des préoccupations de Jo Meynent concernant notre environnement et l'avenir de notre planète.

Jo Meynent, peintures et photographies. Palais de l'Athénée, Salle Crosnier (rue de l'Athénée 2), Genève, tél. 022/310 61 71. Ma-ve 13-19h, sa 17h. Jusqu'au 6 septembre.

Publicité