Une silhouette longiligne, droite et légèrement penchée en avant, avance à grands pas sur une plage de Tanger. En regardant cette photo de Samuel Beckett prise par François-Marie Banier, on ne peut s’empêcher de penser à L’homme qui marche d’Alberto Giacometti, cette figure filiforme, conquérante et fragile, devenue le symbole de l’essence de l’humanité.

Lire aussi:Giacometti, la passion de l’œil