Il y a déjà eu des frémissements de renaissance. Du côté de l’OSR, le retour à la vie publique a eu lieu au Victoria Hall avec huit concerts gratuits devant 250 personnes. L’OCG a emboîté le pas au BFM, et le Grand Théâtre a déjà affiché un premier récital de la soprano Sabine Devieilhe avec la même jauge imposée de spectateurs. Les billets se sont évidemment arrachés dès les premières minutes de mise à disposition des places. Genève se prépare encore à trois jolis événements, dont une grande fête beethovénienne et télévisuelle du côté de l’OSR. Les premières retrouvailles passées, il s’agit pour les deux institutions de toucher un plus large public après l’avoir remercié pour sa patience et son engagement.

A lire: Orchestre de la Suisse romande, Orchestre de Chambre de Genève: des résurrections musicales