Des Suisses à Hollywood
Zoom avant sur les Helvètes qui, tous métiers confondus, ont réussi à se faire une place dans la Mecque du cinéma.
Retrouvez toute la série d'articles

«J’ai toujours eu un crayon en main pour dessiner», confie Ben Hibon, 45 ans, en évoquant son enfance genevoise. Aujourd’hui, le voici à la tête d’une ambitieuse série animée pour les enfants située dans l’univers de Star Trek, à découvrir sur la nouvelle plateforme de streaming Paramount+, incluse dans l’offre Canal+ depuis le 1er décembre. Gamin, il s’imaginait pourtant auteur de bande dessinée, avant d’opter pour le design graphique et de filer à Londres suivre les cours de la prestigieuse Central Saint Martins. Mais au bout de quelques années, son amour pour l’animation le mènera finalement à réaliser des pubs et différents courts métrages, dont le multi-primé Codehunters en 2006. Avant que Le Conte des trois frères, la splendide séquence animée en ombres chinoises de Harry Potter et les reliques de la mort, n’attire tous les regards vers lui. Arrivé à Hollywood il y a 7 ans, il nous raconte son parcours à l’occasion de la sortie des dix derniers épisodes de la saison 1 de Star Trek: Prodigy.