Allemagne

Berlin s'attend à l'arrivée d'une centaine d'enfants de djihadistes

Ces mineurs, pour la plupart des bébés ou de très jeunes enfants, viennent d'Irak et de Syrie, où près de 1000 résidants allemands sont parti rejoindre le groupe EI

La secrétaire d’Etat allemande à l’Intérieur, Emily Haber a indiqué s’attendre à l’arrivée d’une centaine d’enfants de djihadistes qui ont quitté l’Allemagne ces dernières années pour combattre dans les rangs du groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie. Il s’agit de bébés ou de très jeunes enfants.

Lire à ce sujet: Les enfants sont de retour de la guerre

On estime que près de mille personnes sont parties d’Allemagne depuis 2011 pour rejoindre les djihadistes au Proche-Orient. Les offensives de la coalition internationale ont conduit l’EI au bord de la déroute et les islamistes qui n’ont pas été capturés cherchent aujourd’hui à regagner l’Allemagne.

Nombre difficile à estimer

Berlin négocie, par ailleurs, la libération des enfants des djihadistes venus d’Allemagne capturés en Irak et en Syrie.

Dans un document adressé à la députée du Bundestag Irene Mihalic (Verts), Emily Haber souligne qu’il est difficile d’estimer le nombre d’enfants susceptibles de venir en Allemagne. Les services de sécurité s’attendent à l’arrivée d’une petite centaine de mineurs, pour la plupart des bébés ou de très jeunes enfants.

La crainte d’un endoctrinement

Hans-Georg Maassen, qui dirige le renseignement intérieur, a mis en garde en octobre dernier contre le danger que pourraient représenter certains mineurs «endoctrinés dans les zones de guerre».

Lire aussi: La France hantée par le retour de ses djihadistes

Selon le gouvernement allemand, plus de 960 personnes ont quitté l’Allemagne pour l’Irak et la Syrie jusqu’en novembre 2017, afin de rejoindre l’EI. Environ un tiers serait déjà rentré et 150 ont probablement été tués dans les combats.

Publicité