Livres

Bernard Comment sème les graines d'un monde neuf

Avec «Neptune Avenue», l'écrivain et éditeur jurassien imagine New York privée d'électricité et un ex-trader genevois confronté à un passé mystérieux

A New York, à la pointe extrême sud de Brooklyn, à côté de Coney Island et Little Odessa, il y a Neptune Avenue. Un gratte-ciel de 21 étages fait face à l’océan. C’est au dernier palier de cet immeuble que vit perché depuis quelques mois un trader à la retraite, presque immobile, victime de violents rhumatismes dégénératifs. Il ne sort presque plus, d’autant qu’il fait une chaleur étouffante à l’extérieur, et que c’est le black-out total, une panne d’électricité générale dont on ne connaît pas la cause. Le ciel est laiteux, jaunâtre; le soleil flouté. C’est une atmosphère de fin du monde, mais rien d’apocalyptique pour autant, plutôt une suspension du temps. Le narrateur a quitté Genève puis Londres pour s’installer aux Etats-Unis, à la recherche d’une jeune femme, Bijou, qu’il finit par trouver et qui habite le même immeuble que lui.

Lire aussi: Bernard Comment renoue les fils de sa vie