La superstar américaine Beyonce s'est propulsée au sommet des ventes aux Etats-Unis avec un titre tiré de l'album Renaissance, une première pour l'artiste depuis près de 15 ans. C'est son single Break My Soul qui s'est hissé lundi tout en haut du palmarès Billboard Hot 100. Le titre Single Ladies avait fait aussi bien fin 2008.

Lire aussi: Beyoncé: «reine du monde» au pays du clubbing sale

Le disque Renaissance sorti le 29 juillet est aussi en tête du palmarès Billboard pour les albums. Deuxième meilleur résultat de l'année, derrière Harry Styles et son Harry's House.

L'artiste au coeur d'une polémique

Ce nouveau triomphe de l'artiste de bientôt 41 ans a été légèrement terni par une polémique la semaine dernière sur les réseaux sociaux: Beyonce va devoir réenregistrer le titre Heated après des critiques sur un mot d'argot considéré comme une insulte à l'égard de personnes souffrant de handicaps moteurs. Beyonce y chante «Spazzin» on that ass, spazz on that ass».

Le terme «spaz» en anglais, dérivé de l'adjectif «spastic» («spastique»), peut être utilisé pour se moquer de personnes souffrant d'une infirmité motrice cérébrale et peut être associé au sens large aux termes «crétin», «dérangé» ou encore «empoté». Aux Etats-Unis, le mot «spaz» est peu fréquent et semble plutôt qualifier une personne jugée «hors de contrôle» ou qui agit de manière «erratique».

Evénement musical de l'été, Beyonce a sorti son septième album solo six ans après Lemonade, devenu un classique. Les fans (270 millions d'abonnés sur Instagram) ont retrouvé leur «Queen B» en pleine Renaissance, dans cet album de 16 morceaux destinés à un monde qui recommence à faire la fête après la pandémie.