Nebia. Pour nebbia, la brume en italien. Mais aussi pour Bienne lu à l’envers. Marynelle Debétaz, native du Jorat, a 1000 idées pour rendre vivant le théâtre francophone qu’elle dirige à Bienne, depuis plus de dix ans. Cet été, elle a par exemple conçu un mini-festival de cirque autour de L’Absolu, sidérant spectacle d’acrobatie en silo qui a enchanté Vidy-Lausanne auparavant. «Vu les circonstances sanitaires, nous avons réagi au dernier moment et notre équipe a dû déplacer ses vacances, mais ça valait le coup!»