Né Yves Nussbaum à Neuchâtel en 1963, il apprend à lire dans les bandes dessinées. A 6 ans il gagne un concours de dessin. Il trouve son nom d’artiste aux résonances atomiques lors d’un stage de graphiste à L’Hebdo dans les années 80.

Son talent exceptionnel attise la convoitise de la mégapole zurichoise où il émigre – et trouve l’amour auprès de la dessinatrice Anna Sommer.

Il travaille pour la presse, fournit pendant six ans un strip quotidien au Tages-Anzeiger et fait des dessins politiques dans la SonntagsZeitung. Illustrateur officiel de La Lanterne magique, il a été l’art director du magazine Vibrations, collaboré à L’Imbécile de Pajak, publié Bonnes vacances Salbette à La Joie de lire. Il aime travailler pour la presse, «vite imprimée, vite oubliée» et cherche à retrouver le geste de l’enfant qui barbouille – lorsqu’il ne reproduit pas cent œuvres d’art helvétique au petit format.

Dernière publication: Dessins au doigt, Les Cahiers dessinés, Paris 2011.