Cinéma

«Black Panther» dépasse «Titanic» au box-office nord-américain

Le blockbuster de Marvel a rapporté un total de 665,6 millions de dollars aux Etats-Unis et au Canada depuis sa sortie. «Black Panther» n'est encore que dixième du classement des records mondiaux

Le film d’horreur Sans un bruit a pris la tête du box-office nord-américain tandis que le carton Black Panther continue à faire tomber les records, dépassant la performance de Titanic.

Le premier blockbuster de l’univers cinématographique Marvel dédié à un super-héros noir est encore quatrième après huit semaines en salles. Il a rapporté 8,7 millions entre vendredi et dimanche, soit un total de 665,6 millions de dollars aux Etats-Unis et au Canada depuis sa sortie. Il dépasse ainsi Titanic (1997) qui avait accumulé 659 millions de dollars en Amérique du Nord, et se place dorénavant en troisième position des plus grosses recettes nord-américaines de tous les temps.

Lire aussi: «Black Panther» ou l’avènement du super-héros noir

Il reste dépassé par Avatar (2009) et Star Wars: le réveil de la force (2015), avec 760 millions de dollars accumulés par le premier et 936,7 pour le second. Dans le monde entier, c’est Avatar qui détient le record historique avec 2,8 milliards de dollars de recettes, suivi par Titanic (2,2 milliards), tous deux ayant été réalisés par James Cameron. Black Panther n’est encore que dixième du classement des records mondiaux.

Une sortie tonitruante pour «Sans un bruit»

Sans un bruit, qui raconte l’angoisse d’une famille cherchant à échapper aux attaques de créatures à l’ouïe surdéveloppée, a rapporté 50,2 millions de dollars lors du week-end de sa sortie. En deuxième position, Ready Player One, film rétro de science-fiction sur un adolescent qui oublie son monde morose de l’an 2045 en glissant dans un univers virtuel plein d’aventures et de dangers. Il a rapporté 24,6 millions de dollars en trois jours et 96,5 millions en deux semaines, selon les chiffres définitifs de la société spécialisée Exhibitor Relations, publiés lundi.

Considéré par les critiques comme une œuvre testament de Steven Spielberg, ce film bourré d’effets spéciaux multiplie les références aux films les plus populaires des années 1980 et 1990, notamment ceux de Spielberg lui-même, comme E.T., Les dents de la mer ou Jurassic Park.

Lire aussi: Nouveau record pour les ventes mondiales de billets de cinéma en 2017

Autre nouveauté en troisième place: Contrôle parental, qui a rapporté 20,6 millions de dollars au cours du week-end. Le film, qui entend renouveler le genre des comédies d’adolescents, raconte l’histoire de plusieurs parents découvrant que leurs filles ont conclu un pacte pour perdre leur virginité lors de la soirée de fin d’année scolaire.

Publicité