photographie

Blanc Valais et Valais blanc

Le Genevois François Schaer publie ses images de montagne réalisées par jours blancs

Blanc Valais et Valais blanc

Livre Le Genevois François Schaer publie ses images de montagne réalisées par jours blancs

Les skieurs les aiment plutôt bleus, les moments passés dans les hauteurs. François Schaer, lui, a choisi de ne photographier la montagne que par «jours blancs». Il publie un livre au titre éponyme, et expose une partie de ses photographies à la Ferme de la Chapelle, au Grand-Lancy, avec des œuvres de Pascale Favre et Laëtitia Salamin. Ce travail, commencé en 2009 en Valais, est déjà connu; aux Swiss Press Photo 2013, il a emporté la deuxième place de la catégorie «Vie quotidienne et environnement», la troisième en «Sport». Les images se succèdent, laiteuses. Une télécabine émerge doucement du brouillard, plus loin l’œil distingue quelques poteaux rouges ou une grappe de skieurs aux combinaisons polychromes. Les cimes, elles, apparaissent sous la forme de traits étrangement noirs. Dans cette très belle série, François Schaer agit comme un coloriste, pointant une tache jaune ici, grise là-bas. La montagne s’efface comme pour mieux nous envelopper. C’est à la fois doux et étrange. Le Genevois, pourtant, est plutôt connu pour des travaux bigarrés: toreros mayas au Mexique, jeunes footballeurs dans l’un des plus grands bidonvilles de Nairobi.

Des portraits parsèment l’ouvrage d’une cinquantaine de clichés, masses humaines se détachant du fond blanc, presque comme devant le tissu d’un studio. Pisteurs, moniteurs, techniciens des pistes. Des peaux tannées par le soleil, des fronts disparaissant sous les casques et les bonnets. Un monde d’hommes. Quelques images de compétition et de damage nocturne complètent cette vision industrielle – mais jamais critique – de la montagne et des sports d’hiver. Là, on passe au noir dominant et à la cacophonie de coloris. Dommage, le regard s’était habitué à l’onctuosité du blanc.

François Schaer: Jours blancs, Editions Kehrer. Reliefs, exposition collective à la galerie La Ferme de la Chapelle, jusqu’au 12 avril, au Grand-Lancy.

Publicité