jazz

Bob Brookmeyer, «The Street Swingers»

On disait autrefois «jazz de chambre» pour jeter le discrédit sur une musique aux vertus sudoripares limitées...

Genre: jazz
Qui ? Bob Brookmeyer
Titre: The Street Swingers
Chez qui ? (Phoenix/Musikvertrieb)

On disait autrefois «jazz de chambre» pour jeter le discrédit sur une musique aux vertus sudoripares limitées. Quand en plus elle s’acoquinait avec le jazz West Coast – comme ces Street Swingers placés sous l’influence directe de Jimmy Giuffre –, l’anathème fusait. Plus humbles peut-être, le critique et l’amateur de jazz ont appris depuis à laisser l’initiative esthétique au musicien. Ils peuvent donc, enfin, écouter de toutes leurs oreilles une musique faite à l’évidence pour ça, et beaucoup moins pour la danse. Ils découvriront que le réchauffement climatique avait déjà gagné, en 1957, des gens comme Bob Brookmeyer, Jim Hall ou Jimmy Raney, malgré une pochette enneigée qui peut faire craindre une congélation du swing.

Publicité