Locarno Festival

Bong et Song, la Corée triomphante

Le réalisateur de «Parasite», Palme d’or au dernier Festival de Cannes, a accompagné au Tessin son acteur fétiche, venu y recevoir un Excellence Award. Rencontre avec deux hommes qui ont fait beaucoup pour la reconnaissance internationale du cinéma coréen

En mars dernier, lorsqu’il conversait avec le public du Festival international de films de Fribourg à l’occasion d’une carte blanche qui lui avait été offerte, Bong Joon-ho était alors un cinéaste adulé par les cinéphiles mais encore largement méconnu du grand public. Lorsqu’on le retrouve à Locarno dans la salle de conférences d’un grand hôtel, il est depuis devenu le premier réalisateur coréen à remporter une Palme d’or à Cannes, et a vu son septième long métrage, Parasite, bénéficier d’une visibilité mondiale.

Bong Joon-ho au FIFF: Sur la carte de Bong Joon-ho