Faut voir

La bonne image des super-héros

Ils sont partout. Levez les yeux; Spider-Man escalade une paroi. Tournez la tête; Wonder Woman vous regarde. Ecartez les rideaux; Captain America est là. Les super-héros envahissent notre morne quotidien et pimentent notre vie culturelle.

Après une exposition collective au Forum Meyrin en début d’année, la Maison d’ailleurs, à Yverdon, présente à son tour un regard d’artistes contemporains sur les braves de notre enfance – Superman, Batman & Co… mics!, jusqu’au 21 septembre 2014. Le Salon du livre offrait hier soir une démonstration dessinée de super-héros par Vincenzo Cucca, scénariste de She-Hulk chez Marvel, un atelier de déguisement et un défilé couronné par l’élection du «meilleur super-héros du salon». La Nuit des musées genevoise booste son image en se présentant cette année comme une «nuit des super-musées», ce qui conduit le Musée de la Réforme à imaginer des Super Farel et Super Calvin estampillés d’un R sur le torse. The Amazing Spider-Man 2, enfin, sort sur nos écrans.

Mais qu’ont-ils donc? Est-ce un simple effet de propagation? Les 75 ans de Batman, ce printemps, qui redonnent un coup de jeune à tous ces vieux magiciens? Une envie de prise sur la marche du monde matinée des «bonnes valeurs» prônées par Superman et la clique? Ou un besoin de se distinguer, à l’heure des présidents normaux? Les artistes exposés à Meyrin comme à Yverdon éraflent l’image des surhommes, montrant Wonder Woman en vieille femme ridée et Batman se lavant les dents. François Hollande peut être rassuré.