Liber, libris, les latinistes auront reconnu le terme désignant originellement l’écorce d’arbres – et aujourd’hui encore, un tissu végétal – qui servait de support à l’écriture. Assez logiquement, les origines latines ont servi de ligne directrice à la création du projet Liber.