Berne

Exposition

Neuf propositions artistiques pour une exposition collective prenant comme point de départ le 150e anniversaire du Congrès International anti-autoritaire, qui le 15 septembre 1872 marquait à Saint-Imier la naissance du mouvement anarchiste, sous la houlette de quinze dissidents de l’Association internationale des travailleurs de Karl Marx. Quand l’art rencontre la politique, et vice-versa. S. G.

«Radical Sources». Krone Couronne, Bienne, jusqu’au 8 octobre.

Fribourg

Musique

Vous vous souvenez peut-être de ce film mythique Je chanterai pour toi, sorti en 2001. Il racontait l’histoire de l’artiste Boubacar Traoré, dit «Karkar», chantant l’indépendance du Mali à la radio. 21 ans après, cette grande figure de la musique malienne sera en concert à la Spirale de Fribourg pour nous chanter le blues d’Afrique de l’ouest. Il sera accompagné pour l’occasion de Vincent Bucher à l’harmonica, et Babah Koné aux percussions. J. de B. G.

Boubacar Traoré. La Spirale, ve 30 à 20h30.

A Nantes, on fait aussi du black metal, et on le fait de manière très inventive. Car au-delà de la référence à Audiard fils, Regarde les Hommes tomber distord les canons du genre en lui collant un surplus d’atmosphères, des lenteurs qui respirent, des propos mélodiques peu communs dans ce cadre. Pour dessiner au final quelque chose qui pourrait s’apparenter à une forme de mélancolie brutale. P. S.

Regarde les Hommes tomber. Nouveau Monde, Fribourg, ve 30 à 19h30.

Genève

Spectacle

Une syncope, poétique, bien sûr. Sur les bords de la raison, l’Américain Allen Ginsberg écrivait au milieu des années 1950 Howl, poème en forme de cri de guerre, poème qui éclabousse les bien-pensants. Maya Bösch entraînait en 2011 le comédien Laurent Sauvage dans cette virée secouée. Depuis, cette saccade ne cesse de revivre. Cette fois, c’est au Théâtre du Grütli. On prend le large avec Ginsberg et Laurent Sauvage. A toute allure. A. Df

«Howl». Théâtre du Grütli, je 29 et ve 30 septembre.

L’an dernier, le public de La Bâtie a salué debout Sonoma, neuf danseuses lancées à tombeau ouvert dans un ballet qui racontait la vie et la mort sur fond de religion et de folklore. Cette année, Marcos Mauro et la compagnie espagnole La Veronal reviennent à La Comédie avec une pièce qui plongera dans les coulisses d’un théâtre un soir de première. Emois garantis. Les danseurs et danseuses seront autant de poupées articulées auxquelles la machinerie théâtrale donnera vie. M.-P. G.

«Opening night». La Comédie de Genève, du 28 septembre au 1er octobre.

Musique

Le chef d’orchestre Leonardo García Alarcón livre avec La Passione di Gesù sa première composition de grande envergure. Il s’agit d’un oratorio inspiré de l’Évangile de Judas, dont le papyrus du IIIe siècle fut retrouvé en Égypte dans les années 1970. Avec Marco Sabbatini, dramaturge et professeur à l’Université de Genève, l’œuvre résolument contemporaine, mêlant instruments anciens et modernes, fait une large place aux femmes dans l’adaptation du livret de cet évangile. J. de B. G.

«La Passione di Gesù». Victoria Hall, di 25 à 17h.

Vaud

Musique

N’ayons pas peur des mots: dans les rayonnages de l’electro canal historique, la musique de Sherard Ingram, alias DJ Stingray 313, est l’une des plus abouties. Une danse mécanique, et la mieux à même de réaliser à chaque fois cet étonnant miracle: faire affleurer, à partir d’éléments le plus synthétiques possible, l’émotion festive parfaitement humaine qui baigne la pénombre des clubs. P. S.

DJ Stingray 313. Folklor, Lausanne. Je 29 dès 0h.

Spectacle

Géraldine Dupla, Simon Hildebrand, Cédric Leproust et Martin Perret jouent quatre jeunes gens dans le vent. Mais, subitement, l’un d’eux perd le feu. Que faire quand un ami ne voit plus le sens de la vie?, questionne Lola Giouse avec sa sensibilité à fleur de peau. Avec Lust for life, elle souhaite aussi rappeler que les jeunes d’aujourd’hui ne sont pas que des consommateurs avachis d’UberEats et de jeux vidéo. «On vaut mieux que l’image que le capitalisme donne de nous.» On n’en doute pas! M.-P. G.

«Lust for life». Du 21 au 25 septembre, Vidy-Lausanne. Du 30 septembre au 9 octobre, Théâtre Saint-Gervais, Genève.