Doris Dörrie

Bouddha et Cie

Trad. de Nicole Roche

Belfond, 252 p.

«Et maintenant, qu'est-ce qu'on fait?»: cette dernière phrase donne son titre original (Was machen wir jetzt?, Diogenes 2000) au premier roman de Doris Dörrie. Très connue comme cinéaste (Männer/Mes deux Hommes, 1985: cinq millions d'entrées en Allemagne et un succès international), elle a publié sept recueils de nouvelles depuis 1987, dont Amour, délire et morgue (Flammarion, 1989) et L'Homme de mes rêves (La Découverte, 1992). A coup sûr, elle sait raconter une histoire, planter un décor et faire vivre des personnages en exposant avec drôlerie leurs soucis quotidiens et leurs préoccupations existentielles.

Celui qui occupe le premier rang de Bouddha et Cie, Fred Kaufmann, est un post-soixante-huitard de 45 ans, un brin cynique, qui a jadis rêvé d'être un grand cinéaste, gagne aujourd'hui beaucoup d'argent en dirigeant une chaîne de fast-foods mais s'ennuie. Sa vie familiale s'en ressent: son mariage a du plomb dans l'aile et sa fille Franka, 16 ans, qui a dû subir un avortement il y a quatre mois, vient de s'enticher d'un lama tibétain qu'elle désire suivre en Inde. Poussé par sa femme, Fred décide sa fille à faire d'abord une retraite dans un monastère bouddhiste du sud de la France, avec le secret espoir de la détourner de son projet.

Toute sa vie, Fred a rêvé d'être ailleurs. En très peu de temps, il va être confronté à des situations imprévues, certaines tragiques, qui l'obligeront à affronter la réalité. Et il doit commencer par se plier (non sans peine) aux règles strictes d'une vie communautaire faite de silence, lenteur, abstinence, riz à l'eau et corvées partagées. Le voilà bientôt saisi de vertige à l'idée qu'il lui «faut jouir de chacun de tous ces foutus instants de sa vie». Une injonction qu'il a bien du mal à mettre en pratique, dans la mesure où son cerveau lui semble inexplicablement dissocié de son corps.

Sans rien révéler des nombreux rebondissements du récit, on reconnaîtra à l'auteur un sens du rythme qui lui fait enchâsser le récit du séjour de Fred au monastère dans deux road-movies à travers l'Europe, riches en péripéties et en rencontres: de quoi exprimer toute la gamme des sentiments humains – amour, haine, jalousie, désir, tendresse, compassion. Et exercer son talent d'observatrice des mœurs contemporaines: Doris Dörrie croque les errements et les petites faiblesses de chacun de ses personnages avec pas mal de justesse et d'humour.