Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Les actrices Souad Arsane et Inas Chanti, duo phrase du film «A Genoux Les Gars»
© Clemens Bilan

Sucre de Cannes

Bouquet d’épines

«Dirty Harvey» a beau avoir été chassé de la Croisette, le spectre de la vulgarité plane sur plus d’un film de la section Un Certain Regard, note (non sans amertume) notre chroniqueur

La chronique Le Sucre de Cannes recense chaque jour les détails bizarres ou cocasses qui font le sel du Festival de Cannes

Lire la précédente: Cartoons, l’heure des Mickeys


Les femmes respirent, Dirty Harvey a cessé ses agissements. Mais son esprit descend sur plus d’un titre de la section Un Certain Regard. A genoux les gars est un marivaudage 2.0 dans lequel «double inconstance» se prononce «sucer la bite». L’expression revient quelque 300 fois dans la bouche des protagonistes. Aux jeux de l’amour et du hasard, la jeune héroïne tombe sur un bel os à ronger, un gourdin maous jailli de sa housse pour qu’un destin SLB s’accomplisse pleinement. Le pénis qui pousse telle une amanite après la pluie hors du pubis indéterminé d’un troll dans Gräns traumatise naturellement les amis de la poésie, mais il y a pire.

Un ahurissant nanar argentin, Meurs, monstre, meurs, touche le fond de l’épouvante phallocratique: des femmes sont décapitées par un monstre qui se sert de sa longue queue préhensile, terminée par un gland. Mais il faut être juste: côté face, cette effroyable créature hippopotamesque est dotée d’une tronche de vulve. Ces longues lèvres verticales pleines de bave s’ouvrent sur une gueule de lamproie pleine de dents. La créature de la cordillère peut donc mâcher le membre d’une proie tout en la transperçant de son dard. L’égalité des sexes se réalise enfin lors de ce grand moment d’hermaphroditisme vorace.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Comment faire peur au cinéma?

Du «Voyage sur la Lune» à «La nonne» en passant par le «Projet blair witch»: comment le film d'épouvante est-il né et comment ses codes ont-ils évolué au fil du temps? Décryptage en images

Comment faire peur au cinéma?

n/a