Il y a deux façons d’attaquer une banque, les Dalton vous le confirmeront: en passant par la porte d’entrée, revolver au poing, ou par en dessous avec un marteau-piqueur, façon Spaggiari. Les auteurs du Robo del siglo, à Buenos Aires, ont eu un coup de génie en associant la méthode intrusive des brigands de l’Ouest et l’approche subreptice des égoutiers de Nice: entrer par la porte et s’esbigner par les sous-sols tandis que les forces de l’antigang encerclent le bâtiment. Basé sur une histoire vraie, le film d’Ariel Winograd retrace le hold-up magistral de janvier 2006 dans le registre de la comédie, tout en sachant maintenir le suspense.