Genre:

W alter White n’échappe pas au destin qu’il s’est imposé. Lui qui, invisible prof de chimie dans un lycée d’Albuquerque, atteint d’un cancer, s’est mis à préparer de la méthamphétamine, d’abord écoulée par les clans locaux. Avant qu’il ne s’impose lui-même comme patron de son entreprise en eau trouble. C’était le propos de la deuxième saison de Breaking Bad . La troisième commence par un passage à vide, et pour cause: Walter tente de quitter ces affaires-là, son acolyte veut le doubler, tandis que des tueurs mexicains sont à ses trousses.

Epatante aventure télévisuelle due à Vince Gilligan, un ancien de X-Files, Breaking Bad a sans doute gagné des adeptes cette année, même chez les amateurs très occasionnels de séries TV, grâce à son exposition sur Arte. Constamment portée par la présence si humaine de Bryan Cranston, qui interprète Walter, la série acquiert, en ce troisième chapitre, une ambiguïté plus marquée encore. Ainsi qu’une nouvelle liberté de ton par rapport à son propre canevas, comme le montre l’étonnant huis clos du dixième épisode, autour d’une mouche obsédante.

Les auteurs s’amusent un peu, sans dévoyer le ton particulier du feuilleton, et sans oublier d’exploiter les pistes ouvertes pendant la deuxième livraison. La vie familiale de Walter, cette bouée à laquelle il ne cesse de vouloir s’accrocher dans sa tempête intime et morale, occupe ainsi une bonne place. Et puis, cette comédie noire demeure inscrite dans les vastes paysages, et sous l’écrasant soleil, du Nouveau-Mexique…

Breaking Bad confirme son statut de curiosité radicale. La cinquième saison, la dernière, devrait être dévoilée à la fin de l’année prochaine, après une quatrième qui a recueilli une pluie d’éloges durant sa diffusion. Bien sûr, il s’agit là d’un cadeau pour spectateurs avertis, certaines scènes se révélant plutôt brutales. Selon le degré de connaissance de l’heureux destinataire, les deux premiers volets sont disponibles, dans une édition irréprochable, rendant hommage à cette belle photo du Sud ensablé qui fait l’identité de la série.

Breaking Bad. Saison 3, coffret 4 DVD, Sony. Env. 45 fr.