Demain, Zep ne sera pas le seul auteur suisse à se retrouver à Angoulême pour la 32e édition du festival international de bande dessinée, qu'il préside avec beaucoup d'engagement (Samedi Culturel du 22 janvier). Plus encore que l'an dernier, l'armada romande, essentiellement genevoise, est impressionnante. Ce qui fait dire au grand spécialiste Benoît Peeters que la formule consacrée de la bande dessinée «franco-belge» devrait en toute logique devenir «franco-helvéto-belge». Mais allez prononcer ça!

Quand elle avait filtré, la nouvelle avait fait l'effet d'une bombe: la relève de Hugo Pratt se préparait aux Studios Lolos, à Carouge. Pierre Wazem y dessinait en effet une suite aux Scorpions du désert (Corto Maltese étant, pour le moment au moins, intouchable). Le résultat est soufflant: on a l'impression de lire à la fois la suite de Bretagne, le récit de guerre réalisé par Wazem il y a quelques années (Humanoïdes Associés) et celle des ouvrages de Pratt. Le Chemin de fièvre (Casterman) sort à Angoulême, et une exposition réunissant des dessins du maître et de son émule retrace l'histoire de cette reprise.

Une autre exposition, à l'instigation de Zep, présente le travail de son ami Mix & Remix (qui a collaboré au magazine Tchô). Le Lausannois est peu connu du public français, mais ses dessins font mouche dans l'Hexagone aussi, quand il est repris par Courrier international, pour lequel il a fait plusieurs couvertures, et son humour décapant et minimaliste séduit instantanément.

Six prix officiels

Deux autres auteurs figurent, eux, parmi la quarantaine d'albums sélectionnés pour les six prix officiels qui seront proclamés jeudi soir. Comme l'an dernier avec le premier épisode, Frederik Peeters est en concours pour le Prix du meilleur album avec le deuxième volume de Lupus, une histoire de science-fiction décalée et intimiste (paru chez Atrabile). Le deuxième essai sera-t-il le bon? En tout cas, il a toutes ses chances même si, comme l'an dernier, il est en compétition avec la très populaire Marjane Satrapi, notamment. Un autre album «genevois», parce que publié aux Editions Paquet, est en lice dans cette catégorie avec Mariée par correspondance, du Canadien Kalesniko. De son côté, le Vaudois Derib figure dans la sélection du Prix de la série, pour Buddy Longway, qui parcourt le Far West depuis plus de trente ans, avec humanisme et générosité.

Un premier album, ça compte, et quand il est lancé à Angoulême, ça marque: c'est ce que va faire la jeune Anne-Marie Pappas, qui sera sur le stand des éditions Drozophile avec La Bonne Bête, des histoires courtes à l'humour noir, en sérigraphie. François Maret, le dessinateur de presse de La Liberté, présente quant à lui sa première bande dessinée, Eden, chez Paquet, où l'on verra aussi la Genevoise Valp et le Lausannois Pet. Exem défendra sa monographie Exem à tout vent chez Vertige Graphic, et Jean-Philippe Kalonji son nouveau western Las Chicas chez EP Editions. Sans oublier tous ceux qui viennent avec des parutions moins récentes, comme Laurence Suhner et son adaptation d'Agatha Christie, Buche, Smax, Ibn Al Rabin, Andreas Kundig ou le Zurichois Matthias Gnehm. Zep enfin sera aussi dans les bacs, comme scénariste de son ami Tébo cette fois: Glénat vient tout juste de sortir le deuxième album du rigolo Captain Biceps, un véritable condensé ironique de la vie difficile des super-héros.