Poète italien établi au Tessin, Fabiano Alborghetti use de la forme poétique et épique pour narrer l’existence du travailleur agricole Bruno, «un homme normal dans un après-guerre d’années de faim et d’affres.» C’est le «Maiser», titre original repris en français, mot signifiant «homme du maïs» ou encore «mangeur de polenta», sobriquet dépréciatif naguère en usage en Suisse alémanique pour désigner les travailleurs italiens.