Nous sommes nombreux à aimer Stephen King, et lui, il aime Holly Gibney. Il l’«adore», même, écrit-il dans sa postface. La geekette atteinte de TOC apparue dans Mr Mercedes, présente dans la trilogie de quasi-polars de King – les romans de Bill Hodges, avec aussi Carnets noirs et Fin de ronde – fascine son créateur. «Dans Mr Mercedes, elle ne devait être qu’un personnage secondaire, une simple figurante. Mais elle a volé mon cœur (et elle a bien failli s’emparer du roman aussi).» Peu après, il l’installe dans The Outsider. Elle la voilà dans Si ça saigne, nouveau recueil de nouvelles du maître.

Deux moments avec l'écrivain en 2013: Maître King