Cela ressemble un peu à un communiqué de victoire: les organisateurs du spectacle sur la vie de Calvin, Calvin Genève en flammes, annoncent que la barre des 15 000 spectateurs a été dépassée. Mais la réalité est un peu moins flatteuse: avec ses 15 000 spectateurs au lieu des 34 000 attendus, Calvin Genève en flammes, qui se termine le 26 juillet, est loin du compte. Annoncée comme l’événement phare des festivités liées à l’anniversaire de Calvin à Genève, la pièce, mise en scène par François Rochaix et jouée en plein air dans le parc des Bastions depuis le 1er juillet, a selon ses organisateurs souffert des caprices de la météo.

Une fréquentation décevante qui risque d’être financièrement problématique pour l’Eglise protestante genevoise, à l’origine du projet. Le budget, qui s’élève à 2 millions de francs, devait être couvert à hauteur de 50% par les recettes du spectacle. Reste à compter sur un profit exceptionnel du côté des buvettes du «village huguenot» attenant pour compenser ce faible score de la billetterie.