Le 20 mars, la municipalité de Lausanne annonçait la création de la Fondation pour les musiques actuelles, chargée notamment de chapeauter la gestion d'une nouvelle salle (LT du 21 mars) qui ouvrira dans le quartier de Sévelin. Après le rachat à Expo.02 du Théâtre des Roseaux, l'épilogue d'un long feuilleton politico-culturel approche. Pour que la capitale romande bénéficie à nouveau d'un club rock, quatre ans après la fermeture de la Dolce Vita, la Fondation devrait nommer prochainement le patron de cette nouvelle salle d'une capacité de mille places.

Candidature surprise

Impliqué depuis les premières boutures du projet, Emmanuel Gétaz a vu son projet de la rue Saint-Martin éclipsé par les multiples oppositions du voisinage. Il reste le candidat officiel pour la gestion de l'ancien Théâtre des Roseaux. Mais la candidature surprise de Patrick David, encore auréolé de son succès dans la mise en place du Cargo à Expo.02, pourrait bien bouleverser les pronostics. Après avoir obtenu un premier rendez-vous avec le municipal Jean-Jacques Schilt, il était convoqué hier pour une réunion d'«ordre plus technique».

Deux écoles opposées

Entre Emmanuel Gétaz et Patrick David, deux écoles s'opposent. D'un côté, un club dont les contours se formuleraient en fonction des apports du milieu culturel local. De l'autre, un concept vendu clé en main et géré par un spécialiste des musiques urbaines qui voudrait faire de cette scène une référence européenne. Cette différence s'explique sans doute par leur parcours respectif. Emmanuel Gétaz connaît les réseaux politiques vaudois. Depuis des années qu'il traite avec la municipalité de Lausanne, il sait combien la création d'un club ne se fait pas sans appuis locaux.

Patrick David, qui a longtemps vécu à Londres et à Paris, sort d'un projet où il possédait les pleins pouvoirs. Il a fait du Cargo un lieu de brassage où le rock n'était qu'une des composantes. Et voudrait concevoir le nouveau club à cette image très urbaine et cosmopolite.

Selon la Fondation, les résultats tomberont avant l'été.