«Elle est décédée dans sa datcha à Joukovka (banlieue de Moscou) parmi ses proches», a indiqué la porte-parole du Centre de chant Vichnevskaïa, Ioulia Ivanova.

Elle n’a pas indiqué les causes de son décès mais a précisé que la chanteuse s’était auparavant rendue en Allemagne pour y recevoir des soins.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a aussitôt présenté ses condoléances aux proches de la cantatrice.

Née le 25 octobre 1926 à Leningrad, l’actuelle Saint-Pétersbourg, elle avait épousé en 1955 le violoncelliste et chef d’orchestre Mstislav Rostropovitch, décédé en 2007 à l’âge de 80 ans.

A l’époque soviétique, le couple aura le courage de prendre la défense de deux figures majeures de la dissidence, l’écrivain Alexandre Soljenitsyne (qu’ils ont même hébergé pendant un temps) et l’académicien Andreï Sakharov, défiant ainsi le Kremlin.

Ce soutien provoquera leur disgrâce, marquée notamment par l’annulation de tous leurs concerts et enregistrements et l’interdiction de voyager à l’étranger.

Le couple était aussi connu pour être très lié à deux compositeurs en disgrâce sous Staline, Sergueï Prokofiev et Dmitri Chostakovitch.

En 1974, ils quittent l’URSS, contraints à l’exil en Occident. Quatre ans plus tard, ils sont déchus de la nationalité soviétique.

Ils ne retourneront dans leur pays qu’en 1990.

Galina Vichnevskaïa avait fait ses débuts dans un théâtre d’opérette en 1944 dans sa ville natale de Leningrad. En 1953, elle était entrée dans la fameuse troupe du théâtre Bolchoï de Moscou, où elle deviendra la principale soliste, chantant notamment dans «Eugène Onéguine» ou la «Dame de pique», deux opéras de Tchaïkovski, basés sur des œuvres d’Alexandre Pouchkine

Egalement actrice, elle avait joué en 2006 le rôle principal dans le film «Alexandra» d’Alexandre Sokourov, présenté au Festival de Cannes.

Réagissant à sa disparition, le dernier dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a loué son talent.

«Sa mort est une grande perte pour la culture russe. C’était une actrice et une chanteuse renversante», a-t-il déclaré à l’agence Interfax, ajoutant que son couple avec Rostropovitch était tout aussi «renversant».

«Tous les deux n’étaient pas seulement excellents dans le domaine artistique. Ils étaient là dans les moments difficiles, quand il fallait aider quelqu’un», a-t-il ajouté.

«Lorsque Raïssa (l’épouse de Mikhaïl Gorbatchev) est morte, ils sont venus à Moscou et ont donné un concert. Ils ont beaucoup fait pour soutenir Alexandre Soljenitsyne», a rappelé l’ancien numéro un soviétique.