La photographie n’a jamais été le simple art du constat des choses chez Catherine Leutenegger. Elle est plutôt une interrogation polymorphe du médium, sur son histoire et son évolution, ses représentations et métamorphoses. Ce qui fait image, c’est aussi voir ce qui est autour de l’image. En témoigne la série commencée en 2018, Unnatural Studies, qu’elle vient d’exposer à l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne).