Genre: Récit
Qui ? Catherine Safonoff
Titre: Autour de ma mère
Chez qui ? Zoé, 284 p.

«J e me classe dans la catégorie des fous moyens», écrit Catherine Safonoff au début de Autour de ma mère . Des fous qui fument des cigarettes, «des êtres qui sont dans le brouillard, dans l’érotique mal éclos». Qu’elle fonce dans les rues de Genève sur son vélo ou qu’elle parcoure, sur une petite moto de location, son île grecque, pour la romancière, «l’allégresse est dans la vitesse». Ses livres sont inclassables, alliage précis, juste et léger de notes de lecture, d’éclats de vie quotidienne saisis avec empathie, de reflets de l’actualité. Un carnet de bord, dont la mélancolie de fond est zébrée de traits d’humour, de visions burlesques: Autour de ma mère (2007) joue autour des mêmes thèmes, des mêmes formes, que Comme avant Galilée (1993) et Au nord du Capitaine (2002): cette année-là, Catherine Safonoff regarde s’enfoncer dans l’oubli et la mort une femme qui «ne m’a jamais aimée», sa mère. C’est aussi le moment du deuil d’un amour «qui après tout n’était pas illimité» pour le «Capitaine», ce mauvais garçon grec qui a pris, sans bien le comprendre, tant de place dans sa vie. «Ecrire des livres sépare», écrit-elle, et pourtant, cet essai de «se réconcilier avec le monde», «aussi irrépressible que faire un enfant», éveille chez le lecteur un écho qui résonne très profond et très juste.