A la suite des annonces d’Alain Berset, l’été culturel ressemble soudain à une mer de possibles. Une mer pourtant… scindée en deux, avec d’un côté les manifestations exigeant le certificat covid et de l’autre, celles accueillant les festivaliers sans distinction.

Dès samedi, les premières ne connaîtront plus aucune restriction: nombre de places illimité, masques oubliés. Pour les secondes, l’ambiance est tout autre: 1000 personnes assises au maximum, 250 à l’intérieur (avec port du masque et distances réglementaires) et 500 à l’extérieur pour les publics debout. A chaque événement de se positionner.