Après l'OSR, l'Orchestre de chambre de Genève et le Festival de la Bâtie, c'est au tour de Contrechamps et de la musique contemporaine d'obtenir le soutien élargi des pouvoirs publics. Signée vendredi, la convention tripartite de subventionnement formule un contrat de quatre ans (renouvelable) entre l'association, la ville et le canton de Genève.

Régulièrement soutenu jusqu'ici par des subventions annuellement renégociées (717 000 francs en 2002, toutes sources confondues), Contrechamps s'assure aujourd'hui un financement à moyen terme, conçu comme un investissement contre prestations. La subvention cantonale se compose désormais de 300 000 francs par an (puis 400 000 dès 2005), auxquels s'ajoutent 680 000 francs de la ville. La convention augmente ainsi de plus de 300 000 francs le total alloué à l'association, dont le budget annuel est de 1, 6 millions.

Contrechamps compte élargir ses activités: accroissement de l'offre de concerts (en Suisse ou à l'étranger) et des activités d'initiation auprès des jeunes, développement des commandes d'œuvres. Quant aux éditions Contrechamps, elles augmenteront aussi leur production.