Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Stéphane Lambiel, un double champion du monde en tête d'affiche de Champions! 

Scène

Champions!, un spectacle à la croisée du sport et des arts

L'école-atelier de danse Rudra-Béjart participe ce week-end, aux côté du chanteur Bastian Baker et du patineur Stéphane Lambiel, à un grand show organisé à Lausanne en l'honneur des 100 ans de la présence du CIO

Depuis le début de la semaine, la Place de la Riponne, à Lausanne, vit à l’heure de Champions!, un grand spectacle mis sur pied en l’honneur du centième anniversaire de la présence du CIO dans la capitale vaudoise. Le Comité international olympique n’est pas partenaire officiel de l’événement, mais il a ouvert ses archives au grand chef d’orchestre de ce show multimédia et pluridisciplinaire, le Québécois Olivier Dufour, qui après avoir notamment collaboré avec le Cirque du Soleil avait déjà monté à Lausanne, en 2012, le Mur du Son. Soit un gigantesque échafaudage de cinq étages investi par plus de 200 choristes.

A travers Champions!, le créateur canadien, qui carbure aux défis hors norme, souhaite rendre hommage «aux gens qui vont au-delà d’eux-mêmes, aux athlètes qui se dépassent». Tandis que des projections retraceront sur la façade du Palais de Rumine l’histoire du CIO, trois scènes – dont une patinoire – accueilleront des artistes et sportifs, reconnus ou amateurs. «Je rêve d’olympiades englobant le sport et les arts», glisse Olivier Dufour en expliquant avoir monté le spectacle autour de deux figures totalement dédiées à leur art: le chanteur vaudois Bastian Baker et le patineur valaisan Stéphane Lambiel.

Dorénavant à la tête d’une école de patinage à Champéry, le double champion du monde, et médaillé d’argent aux J.O. d’hiver 2006, sera accompagné par ses protégés, de même que par les élèves de l’atelier Rudra-Béjart – quarante-quatre danseurs et percussionnistes –, qui évolueront sur les deux scènes dominant la patinoire. Directeur de l’atelier-école, Michel Gascard a vécu il y a quelques jours une première répétition enthousiasmante, tant la rencontre entre ces deux disciplines artistiques laisse présager d’un dialogue intense. «Stéphane incarne un homme qui doute, qui tombe, mais qui va se relever, porté qu’il est par une grande force intérieur, pour finalement atteindre la lumière. Les danseurs, qui symbolisent comme lui l’union entre le corps et l’esprit que prônait le baron de Coubertin, viennent de dix-huit pays répartis sur les cinq continents. Plus que jamais suite aux récents événements, ils incarnent aussi l’union entre des gens de culture et de religion différentes.»

Enthousiasmé par cette rencontre, Stéphane Lambiel est déjà venu rendre visite aux élèves de Rudra-Béjart pour danser avec eux. Si leur échange promet d’être un des grands moments du spectacle, bien d’autres artistes et sportifs seront présents, comme la violoncelliste Constance Lengagne, les jeunes espoirs du Centre cantonal de gymnastique rythmique ou encore le DJ Igor Blaska, seront au rendez-vous de Champions!, une création unique suffisamment hybride pour attiser la curiosité.

Champions!, Place de la Riponne, Lausanne, le samedi 21 novembre à 19h et le dimanche 22 à 18h. www.champions-spectacle.ch

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps