Guillaume Cantillon. Des ballons rouges. (Cinq7/Disques Office)

Guillaume Cantillon, voix et âme de Kaolin, s'offre une échappée en solo. Après avoir modifié la destinée du groupe français, autrefois proche des saturations du post-rock anglo-américain, avec une folk-pop aux lignes et mélodies claires (Mélanger les couleurs et son tube «Partons vite» fin 2006), il reconduit ici la recette qui a valu à Kaolin un succès tardif mais mérité. Déliés pop, humeurs folks suspendues, réminiscences de l'enfance/adolescence perdues, Des ballons rouges joue sur les registres intimistes et les fuites en avant musicales. Sciemment naïf, oxygénant, avec des voiles mélancoliques, ce recueil d'instantanés entêtants souffre aussi sur la longueur de son enfilade de chansons décalquées et des tralalas de «la, la, la».