Chanson. Mano Solo. Les Animals (Warner France 5050467376021/Warner)

Séropositivité, sida, dope. Mano Solo avait évoqué tout cela de la plus poignante des manières un jour de 1993 sans besoin d'empathie. Depuis, ses albums creusent une veine identique sans que la voix frémissante de cet adepte de l'interlope parisien lasse. Reste qu'il fallait s'accrocher à ses vibrantes variations sur un même thème, «je t'aime moi non plus», voire une même «haine», reflets nuancés d'années sombres. Plus méditerranéen dans son instrumentation, Les Animals ne convainc hélas plus que par fragments. Comme si Mano Solo était à bout de souffle.