Classique

Le chant bienheureux des Variations Musicales

Camille et Julie Berthollet, Renaud Capuçon, Benjamin Grosvenor: c’est un beau plateau de stars qui est convié au festival sur les terres du château de Tannay

Quiz: combien y a-t-il de festivals de musique classique en Suisse chaque été? C’est inimaginable! Outre les mastodontes que sont Verbier, Lucerne et Gstaad, il y a quantité d’autres événements de qualité. Prenez les Variations Musicales de Tannay. Fondé en 2011, ce festival s’est doucement imposé par son mélange de stars internationales et de jeunes talents. «On reçoit les gens comme des amis, et on reçoit les artistes comme des amis», s’enthousiasme le président Serge Schmidt.

La flamboyante Khatia Buniatishvili

D’abord le cadre est superbe: une ancienne propriété privée du XVIIe siècle où s’érige le château de Tannay. Sous une tente en plein air, les artistes jouent à proximité du parc qui domine le lac Léman. Evidemment, il est préférable qu’il fasse beau temps, mais la tente offre un abri en cas d’intempéries. Avec les années, Serge Schmidt et la vice-présidente Françoise de Courten ont fidélisé des artistes, comme le violoniste français Renaud Capuçon, attendu d’abord avec l’Orchestre de chambre de Bâle (di 20 août à 17h) puis avec la flamboyante pianiste géorgienne Khatia Buniatishvili (me 23 à 20h).

L’an dernier, les organisateurs avaient innové avec un concert à deux pianos, au bord de la plage de Gland! Cette fois-ci, c’est la jeune star du violoncelle Camille Thomas et le quatuor Terpsycordes qui se produiront dans le même lieu. Ils interpréteront le sublime Quintette à deux violoncelles de Schubert; à noter qu’en cas de mauvais temps, le concert se donnera à Tannay (ve 18 août à 19h). Toujours dans l’idée d’étendre le périmètre du festival, le brillant et sensible pianiste anglais Benjamin Grosvenor donnera un récital à la salle du Conservatoire de Nyon (je 24 à 20h).

Les jeunes étoiles Camille et Julie Berthollet

C’est le moment ou jamais d’aller écouter les très médiatisées sœurs Berthollet dans la Symphonie concertante pour violon et alto KV 364 de Mozart avec l’Orchestre du festival (ve 25 à 20h). La virtuose bulgare Plamena Mangova est à découvrir avec le chef Andris Poga («au physique de catcheur», dit Serge Schmidt) et l’Orchestre national symphonique de Lettonie dans le Concerto de Grieg (sa 19 à 20h). On ira aussi écouter l’Orchestre de chambre de Genève avec son chef Arie van Beek et le guitariste français Emmanuel Rossfelder dans un tutti frutti espagnol (di 27 à 17h).

Enfin, si vous avez des enfants ou si votre âme a des ailes enfantines, le récitant Joan Mompart, le chef égyptien Ahmed Hamdy et l’ensemble Intermezzo vous feront (re) vivre le conte musical Pierre et le loup de Prokofiev. Un «concert des familles» gratuit (sa 26 à 17h) pour donner le goût du «classique» aux plus petits comme aux plus grands!

Variations Musicales de Tannay, du 18 au 27 août.

Publicité