Le plus insolite des 300 objets présentés au château de Prangins est sans nul doute une paire de baskets. Pas n’importe laquelle. Celle, de marque Bally avec la croix suisse dessus, que portait Micheline Calmy-Rey le 20 mai 2003. Elle était alors ministre des Affaires étrangères et venait de franchir la ligne de démarcation entre les deux Corées. Premier membre d’un gouvernement étranger à être autorisé à le faire. Cela justifiait bien la présence en vitrine de ces glorieuses pompes.