Terrorisme

Charb avait succédé à Philippe Val en 2009

Les directeur de la rédaction de Charlie Hebdo avait publié avec Zineb, en 2013, «La Vie de Mahomet» en bande dessinée

Charb, le directeur de la rédaction de Charlie Hebdo se moquait de tout avec une énergie inépuisable et libertaire, secouant tous les cocotiers, sans distinction. Avec sa série Maurice et Patapon, - un chien coureur, libertaire, multi-sexuel et coprophile, capable de lire l’avenir dans le papier de toilette, perpétuellement sermonné par un chat tigré faussement raisonnable - il ne redoutait aucun terrain. Avec Marcel Keuf, le flic (2011) ou Sarko rerpis dans plusieurs albums, non plus. Récemment, il avait fait de Mahomet le personnage d’une BD en publiant en 2013, avec Zineb, une sociologue chargée du scénario, La Vie de Mahomet. «Ne justifie pas le plus insignifiant de tes actes en prétendant que c’est Dieu qui te l’a commandé. Ne prends pas au pied de la lettre tout ce que fait ou ordonne de faire Mahomet, prévenait Charb dans un avertissement à l’«ami lecteur». Si à l’issue de ta lecture tu souhaites te convertir à l’islam, nous t’invitons à compléter ton information par la lecture d’ouvrages qui proposent un décryptage du discours et des préceptes du «meilleur des hommes».

Ses biographes attribuent à Charb – Stéphane Charbonnier, de son vrai nom, né à Conflans-Sainte-Honorine en 1967 – un passé potache: il aurait appris à dessiner pendant les cours de math, et abandonné rapidement le calcul au profit du trait. Il fait ses premières blagues dans des publications scolaires, puis collabore aux Nouvelles du Val D’oise. Il tente la pub, mais abandonne. Fait des petits boulots, puis rejoint la Grosse Berta en 1991 qu’il quitte l’année suivante, avec une partie de l’équipe rédactionnelle pour participer à la relance de Charlie Hebdo. Il a collabore avec Télérama, Libération, L’Hebdo, Fluide Glacial, l’Echo des Savanes ou la Nouvelle vie ouvrière, fait aussi de la télévision.

En 2009, il remplace Philippe Val au poste de directeur de la rédaction de Charlie Hebdo. En 1996, son premier album s’intitule: Je suis très tolérant. Suivent néanmoins: Police partout (1998) et A bas toutes les armées (1999) tandis qu’il tient dans Charlie Hebdo une chronique nommée, Charb n’aime pas les gens. Il a aussi lancé quelques anathèmes pour son propre compte ou celui de Charlie Hebdo, Les Fatwas de Charb (2009) ou Charlie blasphème (2006).

Publicité