Ce jour-là, il pleuvait sur l’esplanade vide de la Nouvelle Comédie, le ciel était gris et bas, les restaurants encore fermés. La rencontre s’annonçait contrariante. Pas le moins du monde pour Charlotte de Senarclens, disponible et détendue. L’entretien débute sur un banc avant que, frigorifiée, la plus frileuse des deux ne reporte la suite de la rencontre à un moment moins froid… au téléphone. On aura compris que ce n’est pas l’interviewée qui a cédé face aux intempéries.