Ce texte est librement inspiré de l’histoire de Peter K., le «Forcené» qui a tenu en haleine la ville de Bienne en 2010. Bien que certains éléments du réel soient repris ici, il va de soi que tout le reste est le fruit de l’imagination de son auteur, c’est-à-dire de la fiction.

Retrouvez les épisodes précédents ici!

C’est quelque chose qui est dans sa nature. Elle ne peut s’en empêcher, fouiner est plus fort qu’elle, en l’occurrence lorgner du côté des images satellites. Sonja Antonescu est censée pointer à la fin de son service, ce qu’elle fait sur le logiciel intranet, sans pour autant quitter son bureau. Elle va se désaltérer à la fontaine à eau de l’open space, réfléchit, le regard absent, un peu clandestine dans l’âme. Ses collègues, disséminés au hasard des postes de travail, sont concentrés sur leurs écrans et chacun s’occupe de sa tâche. Taylorisme du traitement de l’information.