série

«Chernobyl», face à la catastrophe

HBO, relayée ici par OCS, dévoile une glaçante mini-série sur le désastre de la centrale ukrainienne

Le deuxième épisode de Chernobyl s’achève sur une scène effroyable, qui résume le propos et l’intelligence de cette mini-série. Trois jours après l’accident, des plongeurs ont été envoyés dans le bâtiment du quatrième réacteur de la centrale, car des réservoirs d’eau pourraient éclater, provoquant un nouveau désastre. Dans leurs combinaisons, les trois hommes progressent lentement, jusqu’à ce que leurs lampes de poche s’éteignent. Bouffée de panique, générique.

Craig Mazin, le créateur de Chernobyl, a dit vouloir honorer le courage des hommes qui ont affronté la catastrophe. La mini-série en cinq chapitres, que HBO a dévoilée lundi soir et qui arrive ce mardi sur OCS, ne vire pas au larmoyant; mais elle a sa manière de rester à hauteur humaine. L’auteur pousse cette logique assez loin, y compris avec des personnages du régime, dans leur obsession à préserver l’image de la vacillante URSS.