Ecuyer d’exception, metteur en scène, chorégraphe, Bartabas a inventé une forme inédite de spectacle vivant: le théâtre équestre. On se souvient d’Elégies, qui évoquait le génocide, le sentiment religieux, l’autodafé, de Calacas, qui frayait avec la désolation des hommes soumis à la violence des Etats, de Caravage, moment d’intimité à l’aube entre homme et animal. Et tant d’autres de l’aventure Zingaro (nom de la compagnie), du fort d’Aubervilliers à Istanbul, en passant par Tokyo, New York, Moscou, Avenches.