La démocratie a-t-elle encore un avenir? La question aurait semblé incongrue il y a encore quelques années. Mais elle s’est désormais imposée face aux crises multiples et complexes auxquelles l’intéressée se trouve confrontée aujourd’hui, piégée qu’elle est entre ses penchants technocratiques, l’aggravation des inégalités et les désaveux populistes. Mais on peut aussi profiter du marasme ambiant pour se réinterroger sur ses fondements, dans l’espoir de relancer les dés.

Lire aussi: Guy Hermet: «La démocratie telle que nous la concevons va disparaître»