Aux saluts, on s’étonne qu’une femme si menue, frêle et souriante puisse insuffler aux chœurs tant d’énergie, de puissance et de précision. Ching-Lien Wu, directrice du Motet de 2002 à 2012 et cheffe du chœur du Grand Théâtre de Genève de 2001 à 2014, a marqué la vie chorale de la Cité de Calvin, où elle a régné en maîtresse pendant treize années.

Les nombreux choristes qui ont chanté sous son geste net louent sa précision, son incroyable vitalité, sa rigueur, sa détermination et son exigence sans concession. Et aussi la grâce de sa gestique. La cheffe de chœur vient d’être nommée à l’Opéra national de Paris où elle prendra ses fonctions le 26 avril à la suite de José Luis Basso, qui rejoint l’ancien directeur Stéphane Lissner.