Jérôme Meizoz. Père et passe. Editions d'en bas et Le temps qu'il fait.

C'est un petit livre, mais une fois refermé, il reste longtemps en mémoire. Beaucoup d'émotion et de convivialité dans cette quarantaine de récits courts qui parlent du père vieillissant. Ce père qui n'a pas appris à mettre des mots sur ses sentiments. Un père colossal, aux mains puissantes mais sa patte lourde se pose sur la joue avec légèreté. Il dévore ses cigarettes comme les repas. Il a passé sa vie dans les usines et son unique littérature est celle de l'école et de la forme fixe.

Le texte de Jérôme Meizoz est d'une écriture accomplie et poétique pour nous transmettre ces tableaux du quotidien paternel.