Un elfe à la flamboyance douce au Ballet du Grand Théâtre. L’enfant rêvé de Michael Jackson et d’Anne Teresa De Keersmaeker, cette artiste au visage de madone triste qui renouvelle la danse depuis quarante ans. Sidi Larbi Cherkaoui, 45 ans, succédera à Philippe Cohen aux commandes de la compagnie genevoise, comme l’a annoncé ce jeudi Aviel Cahn, directeur de l’institution genevoise. Il s’installera au bout du lac dans un an. D’ici là, il continuera d’arpenter la planète, d’apprendre des gestes immémoriaux qui chassent nos démons, de mélanger hip-hop et vibrations orientales, d’inventer sur scène des pièces qui sont des labyrinthes où des hommes d’aujourd’hui et des dieux d’autrefois se saluent.

Lire aussi: Rencontre avec Sidi Larbi Cherkaoui, à l’époque où il faisait ses premiers pas au Grand Théâtre