L'adaptation d'un roman en film est une aventure en soi, humaine, artistique, aux rebondissements multiples. Cette série d'articles passe en revue les plus belles de ces sagas.

«Elle est née mauvaise, tout simplement.» S’empilant sur dix lignes en haut de l’affiche, le slogan publicitaire pour le film Christine de John Carpenter, en 1983, était bien trop long. Mais il commençait par cette sentence inoubliable: «She was born bad. Plain and simple.» En réalité, c’est le roman original de Stephen King qui est né mauvais.