C'est toujours un peu compliqué, les grandes personnes. Elles veulent bien faire, et puis, au final, on finit toujours par s'occuper un peu d'elles, avec leurs rêves d'enfant et leurs amours adolescentes. Comme Jeanne, dont le père, Albert (Jean-Pierre Darroussin), part régulièrement à la recherche de trésors enfouis. Jeanne veille d'un œil maternel sur ce père qui la couve comme si elle avait encore dix ans. Sauf qu'elle en a 17 cet été. Et comme pour tous ses anniversaires, Albert lui offre un voyage dans un pays européen. Cette année, c'est sur une petite île suédoise qu'il décide de passer les vacances. Une petite île sur laquelle, pense-t-il, se trouve le trésor d'un vaillant Viking... Mais tout ne va pas se dérouler comme il le souhaite, et comme Albert est tatillon, voire coincé, l'ambiance estivale n'est pas au beau fixe. Jeanne, elle, est ravie de ces complications...

La révélation

Cette jeune femme, qui oscille entre émancipation adolescente et statut de petite fille qu'elle accepte pour faire plaisir à son père divorcé, est jouée avec une justesse inouïe par Anaïs Demoustier. La jeune actrice française est sans conteste la grande révélation de ce premier film d'Anna Novion. Aperçue dans Le Prix à payer d'Alexandra Leclère et La Belle personne de Christophe Honoré, Anaïs Demoustier fait preuve d'une réelle spontanéité. Elle apporte au film une note de fraîcheur contrebalancée par un Jean-Pierre Darroussin étrangement sans éclat, presque terne. On lui en voudrait presque d'incarner une fois de plus un gentil, un convaincu. Il agace, crispe. Mais comme toujours, Darroussin finit par attendrir. Comme toujours, Darroussin est excellent acteur.

Tourné sur les îles Västra Götalands Iän, Les Grandes personnes est baigné de cette lumière froide et douce des pays nordiques. Mêlée à l'apparente nudité des paysages, cette lueur électrique donne presque froid. Une impression vaguement désagréable. Heureusement (l'a-t-on assez dit?), il y a Anaïs Demoustier, avec son air rieur et son aisance désarmante. Une carrière à suivre.

Les Grandes Personnes, d'Anna Novion (Suède, France, 2008) avec Jean-Pierre Darroussin, Anaïs Demoustier, Judith Henry, Lia Boysen, Jakob Eklund, Björn Gustafsson. 1h24.