Malgré le récent retour en vogue d'adaptations de Jane Austen (1775-1817), il restait encore à réaliser la version «définitive» pour le grand écran d'Orgueil et préjugés, le plus fameux de ses six romans. C'est enfin chose faite, pour un moment du moins, avec ce «digest» très enlevé, pas indigne des réussites signées dans les années 1990 par Ang Lee (Raison et sentiments), Roger Michell (Persuasion) et Patricia Rozema (Mansfield Park).

On retrouve ainsi sans déplaisir l'Angeleterre de la fin du XVIIIe siècle, filmée dans de magnifiques décors naturels et bâtisses d'époque. Un avantage certain par rapport au classique hollywoodien de 1940 (Robert Z. Leonard, avec Greer Garson et Laurence Olivier), évidemment tourné dans les studios MGM. Comme toujours chez Jane Austen, le récit mêle amours romantiques et dures réalités d'une société de classes. Filles d'une famille ruinée, les cinq sœurs Bennet, Jane, Elizabeth, Lydia, Mary et Kitty, sont en âge de se marier. Mais qui voudra d'elles, vu la modestie de leur dot? Lorsque les plus fortunés frère et sœur Bingley s'installent à proximité, avec le séduisant Mr. Darcy comme invité, toute la maisonnée est en émoi. La fière Lizzy (le petit nom d'Elizabeth) rejette la demande en mariage du pasteur Collins, mais une fatale méprise la fait se brouiller avec Darcy, dont elle est pourtant amoureuse. Chacun devra faire du chemin pour surmonter son orgueil et ses préjugés...

Rien de très neuf à l'horizon de cette romance protoféministe, donc, mais un charme certain, tant la conviction de chacun est palpable. Nouveau venu qui a fait ses preuves sur le petit écran, le réalisateur Joe Wright marque une prédilection bienvenue pour les longs plans-séquences «ophülsiens» tandis que les comédiens, bien choisis, passent par toute la palette du registre émotionnel.

Quant à savoir ce qui reste d'actuel là-dedans, on laissera le spectateur seul juge. Le sentiment amoureux et ses obstacles, qu'ils soient financiers, familiaux ou simplement de l'ordre de l'aveuglement peut-être?

Orgueil et préjugés (Pride & Prejudice), de Joe Wright (GB 2005), avec Keira Knightley, Matthew MacFadyen, Rosamund Pike, Tom Hollander, Donald Sutherland, Brenda Blethyn, Judi Dench, Kelly Reilly.