En quatre jours, High School Musical 3: nos années lycée a attiré 7000 spectateurs à Genève et 4600 à Lausanne. Les vacances sont terminées, les adolescent(e)s désertent les salles de cinéma, mais la dernière production de Walt Disney peut se vanter de bien «marcher» et espérer un bon score au box-office. Aux Etats-Unis, ce troisième volet a déjà rapporté plus de 43 millions de dollars pour un film qui en a coûté 13.

«Il est trop beau»

Le succès de cette comédie musicale gentillette doit beaucoup à son acteur principal Zac Efron, idole des 8-13 ans, dont les tapisseries de chambres bruissent de ses posters langoureux. «Il est trop beau», susurrait mardi une jeune fille à la sortie du cinéma.

Zac incarne Troy, belle gueule et capitaine de l'équipe de basket de l'école. Le genre de type cool qui dit bonjour en pointant son index. Son amoureuse, Gabriella, est une jolie matheuse doublée d'une bonne chanteuse. Troy et Gabriella entament leur dernière année de lycée avant d'être séparés l'année suivante par le millier de kilomètres qui séparent leurs universités. Pour profiter pleinement de cette ultime année, ils décident, avec leurs amis, de monter une comédie musicale.

Opéra pop-r'n'b

Le scénario est ficelé par la maison Disney, rien ne dépasse du cadre. Un carcan qui pourrait paraître rigide, mais au sein duquel le réalisateur Kenny Ortega se permet au contraire de belles scènes musicales. Certains tableaux rappelleront indubitablement aux adultes Starmania ou Flashdance, les sujets qui fâchent en moins. Si les chorégraphies sont moins léchées que celles de Sexy Dance 2, bien plus urbaines et qui jouaient la carte du hip-hop, elles regorgent de vitalité, débordent d'une énergie communicative, même si on ôterait volontiers deux morceaux en trop.

Un message très sage

La morale du film est certes lisse, passée à la moulinette Disney. Ici, pas de parents divorcés ou de drogue, rien à voir avec Fame ou Dirty Dancing où l'on parlait avortement et sexe. High School se rapproche plus de La Mélodie du bonheur, Mary Poppins ou Annie qui prônaient l'amitié fidèle et l'accomplissement de soi. Après tout pourquoi pas?

Ne soyons pas dupes pour autant, Disney se frotte les mains. Son film est un pur produit de consommation qui se décline sous une multitude de formes: roman, spectacles live, show dans les parcs à thèmes, tournée de 42 concerts, etc.

High School Musical 3: nos années lycée (High School Musical 3: Senior Year) de Kenny Ortega (USA, 2008), avec Zac Efron, Vanessa Anne Hudgens, Ashley Tisdale, Lucas Grabeel, Monique Coleman, Bart Johnson. 1h52.